Close

Écovolontariat avec les éléphants

Photo de Pai Lin, Thailande, WFFT

Quel est votre animal préféré ?
Pour ma part, sans aucun doute, l’éléphant !!
J’ai toujours voulu voir cet animal. Mais je ne voulais pas simplement l’observer, comme dans un safari, où, une fois de retour, il ne reste que quelques photos en souvenirs. Je voulais d’une expérience de vie avec l’éléphant, à la hauteur de ce que cet animal représente pour moi : un rêve !
Je regardais donc sur les sites des différentes agences de voyages qui proposent des treks à dos d’éléphants.
En cherchant bien, j’ai découvert le marché inhumain qui se cache derrière ce commerce.
En plus du fait que certains éléphants sont capturés à l’état sauvage pour devenir un fonds de commerce, l’animal est battu, torturé et mal nourrit afin d’être éduqué et dompté par l’Homme. Sachant cela, il n’était pas question pour moi de financer ces structures.
Petit à petit, j’ai découvert l’existence de centres de protection d’animaux sauvages (parce que malheureusement des espaces menacées il y en a beaucoup) dans lesquels il est possible d’apporter son aide en tant que volontaire/bénévole.

WFFT Thailand …Photo centre WFFT Thaïlande

J’ai donc trouvé, en Thaïlande dans la région de Petchaburi, le centre qui correspondait parfaitement à ce que je cherchais : le Wildlife Friend Fondation Thailand – WFFT.
Il s’agit d’un centre de protection d’animaux sauvages (primates, éléphants, ours, oiseaux, …). Le centre WFFT fait un travail extraordinaire sur place dans la protection des espèces sauvages en leur portant secours, fournissant des soins médicaux adaptés et en les réhabilitant dans la nature lorsque cela est possible.
Aussi, le WFFT met en place des campagnes de sensibilisation et d’éducation auprès des communautés locales et des touristes contre l’abus et l’exploitation des animaux.
En ce qui concerne les éléphants, il faut savoir que ceux qui sont présents dans le centre proviennent des « camps de touristes », dans lesquels, comme je l’expliquais plus haut, ils ont été cruellement exploités à des fins commerciales. L’objectif du WFFT est de leur offrir une nouvelle vie. Malheureusement, ces éléphants présents dans le centre, trop habitués à la présence humaine, ne font pas partie des animaux pouvant être relâchés en nature, contrairement à certains gibbons par exemple.
Les volontaires sont plus que bienvenus dans ce centre pour apporter leur soutien au personnel pour tout type de tâche.
Certaines tâches sont liées au bon fonctionnement du centre et cela dépend des besoins au moment de la présence des volontaires, comme par exemple repeindre des enclos, planter des arbres, … D’autres tâches en revanche concernent davantage le travail auprès/pour l’animal, donc, par exemple, préparer et donner à manger aux animaux, nettoyer les éléphants et leurs enclos ou encore les promener, … Oui je sais, ça fait bizarre de se dire que l’on peut « promener » un éléphant, et pourtant c’était bien le cas !! De toute façon, cet animal est tellement gourmand qu’avec un panier de fruits il vous suit sans trop de difficulté !!

Une expérience riche en souvenirs …

C’était tout simplement une expérience inoubliable !!!

Photo de la promenade avec Boonmee

D’un point de vue humain, j’ai baigné dans une culture internationale pendant 3 semaines de mission.

Même si l’on voyage seul, ce qui a été mon cas, en réalité, on ne l’est jamais : on rencontre toujours du monde, notamment lorsque l’on part faire du volontariat. Et, bien que l’on viennent tous d’horizons, de cultures, d’âges différents, on vient tous pour la même raison : son amour pour la nature et les animaux, et l’envie de les protéger. Tout ça pour vous dire que l’on part avec au moins 1 point commun avec les autres volontaires que l’on s’apprête à rencontrer.
Dans ce type de ce centre, qui emploie principalement des locaux, l’échange avec la communauté thaïlandaise est omniprésent ; on apprend ainsi des jeux, des mots et les traditions de la culture locale.
En plus de l’aspect humain, il y a le contact avec des animaux sauvages extraordinaires (bien qu’ils aient été domptés par l’Homme, ils restent de nature sauvage).
Si vous avez des animaux chez vous, ou que vous êtes passionnés par les animaux, vous comprendrez peut-être ce que je vais expliquer. Sinon vous devez me croire sur parole !;-)
Un éléphant c’est comme un humain, ils ont tous un caractère différent. Il y a le gourmand, le joueur, le pressé, ecc…
Boon Chuey, par exemple, est une éléphante de plus de 50 ans arrivée en 2014. Quand je la promenais pour sa petite balade de l’après-midi, elle marchait si vite que j’étais obligée de trottiner à côté pour rester près d’elle !!
Boonmee, celle à qui je me suis le plus attachée, était toute douce et calme, par contre elle n’était pas du tout sociable avec les autres éléphants, elle préférait clairement la compagnie des volontaires !!
Et que dire de Pin, la petite de 1 an, arrivée en 2015 ?? Elle était pire qu’une enfant : elle voulait toujours jouer !! Du coup elle cherchait à prendre les choses dans les mains des volontaires avec sa trompe, et croyez moi, elle a beau n’avoir qu’un an, elle avait plus de force que l’on ne peut imaginer !!!:-)

Je pourrais parler de cette expérience pendant des heures en racontant toujours des anecdotes différentes tellement celle-ci a été riche en découvertes.
Ces expériences vous changent forcément, font grandir et, selon moi, elles rapprochent de l’essentiel : l’échange humain et le contact à la nature !!:-)

Voici le petit récit de ma première expérience en tant qu’écovolontaire et de mon premier rêve enfin réalisé !!:-)

Novembre 2015.

P1010265-min

Photo de la promenade avec Sam

2 Comments on “Écovolontariat avec les éléphants

Silvia
19 octobre 2017 chez 16:53

Bonjour Alice,
Avant tout merci de votre message.
Je vais reprendre vos questions une à une en espérant pouvoir vous aider.

— dans certains témoignages que j’ai lu, on nous parle de balades à dos d’éléphants, est-ce vraiment le cas ? si oui, ce ne serait pas logique vu qu’ils sont censés être contre l’exploitation de l’éléphant.
En effet, si vous êtes dans une démarche éthique, je vous déconseille fortement toutes les structures proposant des balades à dos d’éléphants (comme je l’explique dans mon témoignage, les éléphants n’ont pas de force dans leur dos et cette pratique les fragilise fortement, pour ne pas parler évidemment de tous les sévices qu’ils subissent pour arriver à être dompté). Donc en effet, qu’il s’agisse de structure de tourisme ou de volontariat (car attention il y a des structures de volontariat qui ne sont pas fiables), je les déconseillent si elles proposent cette pratique.
— on nous a dit aussi qu’il est interdit de toucher les éléphants .. est-ce vrai?
Tout dépend de la structure, et de votre projet de voyage (volontariat ou voyage éthique, sans objectif de volontariat derrière).
Là où j’ai été, en tant que volontaire auprès des éléphants, il était possible de toucher certains éléphants, de les promener, de les laver, de leur donner à manger. D’autres, compte tenu des antécédents qu’ils avaient il était difficile que d’autres personnes que le personnel local les approchent.
— est-ce que le logement et la nourriture dans ce centre sont compris dans le tarif ? (et est-ce possible de choisir avec qui dormir ?)
Oui le tarif comprend en général l’hébergement et la nourriture. Et si le fonctionnement n’a pas changé depuis que j’y suis allée, vous pourrez demandé à dormir avec votre amie. N’hésitez pas à leur écrire directement pour ce genre de formalités. Ils sauront vous répondre avec plus de précisions que moi…
— à quelle période de l’année êtes-vous partie ? et quelle période pensez-vous être la plus convenable (sachant que l’on souhaite partir en juin) ?
Je suis partie en Novembre/Décembre, c’était la saison parfaite.
A ma connaissance juin n’est pas la meilleur période de l’année. Les températures sont agréables toute l’année mais les pluies sont plus importantes à cette saison. Mais comme la plupart les pluies tropicales, elles peuvent duré quelques heures et ensuite grand soleil…
— a-t-on des temps libres ?
Oui. D’ailleurs il y a des choses qui sont organisées pour les volontaires (des sorties, des activités, etc…). Quand j’y étais, les volontaires avaient droit à une journée de libre par semaine. A confirmer avec le centre si c’est toujours d’actualité.
Et oui vous pourrez être avec votre amie !! 🙂

Sincèrement pour moi c’était une expérience magnifique celle de pouvoir apporter mon aide dans un projet si noble.
J’espère que vous pourrez partir car VRAIMENT ça vaut la peine !!!

J’espère vous avoir aidé. Je reste disponible pour toute autre question ! 😉
A bientôt
Silvia 🙂

Alice DUPONT
17 octobre 2017 chez 17:23

bonjour,
je souhaite partir avec une amie dans ce centre au mois de juin. j’ai plusieurs questions à vous poser, si ça ne vous dérange pas d’y répondre 🙂 :
— dans certains témoignages que j’ai lu, on nous parle de balades à dos d’éléphants, est-ce vraiment le cas ? si oui, ce ne serait pas logique vu qu’ils sont censés être contre l’exploitation de l’éléphant.
— on nous a dit aussi qu’il est interdit de toucher les éléphants .. est-ce vrai?
— est-ce que le logement et la nourriture dans ce centre sont compris dans le tarif ? (et est-ce possible de choisir avec qui dormir ?)
— à quelle période de l’année êtes-vous partie ? et quelle période pensez-vous être la plus convenable (sachant que l’on souhaite partir en juin) ?
— a-t-on des temps libres ?
— lors des activités, pouvons-nous être avec ceux que l’on souhaite (avec mon amie 🙂 )

voilà désolé ça fait beaucoup de questions… mais nous serions ravies si vous pouviez y répondre, ce qui nous permettrait de nous lancer plus sereinement dans ce voyage. 🙂

merci beaucoup

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.