Close

Ma rencontre avec les pingouins sud-africains

Photo à la SANCCOB

Visiter Cape Town et ne pas aller voir de pingouins ? Impossible !
Symbole de la ville, les pingouins africains sont malheureusement une espèce en voie de disparition. Il est possible de les voir à Boulders’ beach ou même dans un centre de protection d’oiseaux marins.

La situation actuelle

Pour vous donner qu’un seul chiffre, en 1900 on décomptait plus de 2 millions de pingouins africains adultes. En 2014 nous ne sommes plus qu’à 38 000 (source : African Penguin & Seabird Sanctuary). D’ici les 15 prochaines années les pingouins sud-africains pourraient définitivement disparaître !
Réchauffement climatique, pêches intensives, marées noires sont parmi les principales causes de cette extinction simplement car leur habitat change : ils ne trouvent plus à manger là où il y en a toujours eu, et lorsqu’il y en a, il y a moins. A cause de ces phénomènes, leur durée de vie diminue, ce qui ne fait qu’empirer la situation, étant aussi un animal qui se reproduit lentement, 1 à 2 œufs par couple reproducteur entre Mars et Mai (source : IUCN). Aussi, je parle de pingouins depuis tout à l’heure, mais techniquement c’est un manchot !

Photo plage Cape Town

Des centres de protections ouverts aux touristes

Photo à la SANCCOBBref, toute cette petite introduction bien triste pour vous dire qu’il est aussi possible de prendre le temps d’aller visiter des centres de réinsertion d’oiseaux marins, dont les pingouins, afin de comprendre les réalités liées à cette espèce.
L’État étant relativement peu impliqué dans leur protection, ces structures font un travail de sensibilisation, protection, réinsertion et de recherche qui est extrêmement important pour la préservation des espèces.
Ainsi, j’ai pu visiter le centre SANCCOB et comprendre les problématiques liées à la préservation d’une espèce. Découvrez comment travaille un hôpital d’oiseaux marins et comment ces animaux sont soignés, traités et nourris avant d’être relâchés pour la plupart d’entre eux. Les visites sont adaptées, que vous soyez seul, en famille, en groupe, et à la fin de celles-ci, faites connaissance avec les pingouins ambassadeurs du centre.
Inutile de préciser qu’en participant à celle-ci, l’argent de votre visite est reversé au centre et donc à la protection des oiseaux marins, comme une sorte de donation.

Qui sait, peut-être que vous allez finir par adopter un pingouin ?

Avril 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.