Close

Rencontre avec Volontaires pour la Nature

Interview VPN

Rencontre avec l’association française Volontaires pour la Nature. Découvrez leur fonctionnement, leurs missions et partez vous aussi en écovolontariat en France et partout dans le monde.

 

L’association

Comment est née l’association Volontaires pour la Nature ?
Créée en 1994, l’association est née de la volonté de sa fondatrice que le grand public puisse apporter son aide aux scientifiques. A l’époque, il n’était pas évident d’identifier des missions d’écovolontariat, contrairement à aujourd’hui. L’association avait alors vocation à faire l’interface avec des structures existantes à l’étranger, pour favoriser le tourisme scientifique et participatif. Puis l’association a lancé des chantiers en France. L’objectif a toujours été de proposer des missions qui aient une vraie caution scientifique, une vraie utilité et qui apprennent quelque chose aux volontaires.

Comment est-elle gérée ?
C’est une association de loi 1901 agréée Jeunesse et Éducation Populaire et reconnue d’utilité publique. L’association a eu jusqu’à 5 salariés mais, suite aux baisses de subventions, elle est gérée bénévolement depuis 2015. Les membres du comité de pilotage, extensible à souhait, se répartissent les responsabilités. Anciens salariés ou anciens volontaires pour la plupart, ils se réunissent et font des points réguliers.

Quel est l’objectif de l’association ?
La vocation de l’association est de permettre au grand public de contribuer à la protection de la biodiversité en passant à l’action.
Nos objectifs:
1. Soutenir des structures locales de protection de la nature en France et à l’étranger:
Organiser des chantiers nature (en Rhône-Alpes principalement) pour répondre à des problématiques environnementales précises.
Recruter et mettre en lien des structures ayant besoin d’aide (France et international) et des personnes souhaitant donner de leur temps.
2. Créer un pont entre les professionnels de la nature et les bénévoles par la transmission de savoirs
3. Permettre au grand public de renouer ou consolider ses liens avec la nature grâce à l’implication concrète sur le terrain et l’expérience de moments forts dans la nature.
4. Promouvoir l’écovolontariat et l’apprentissage par l’expérience en encourageant le public à devenir acteur de la protection de l’environnement. Nous avons co-créé la plateforme nationale de l’écovolontariat www.jagispourlanature.org, en partenariat avec la Fondation pour la Nature et l’Homme (ex Fondation Nicolas Hulot). Cette plateforme regroupe de nombreuses offres de volontariat partout en France.

L’écovolontariat

Comment définiriez-vous l’écovolontariat ?
« L’écovolontariat désigne toute action bénévole de terrain dans la nature permettant à la fois la préservation de l’environnement et l’amélioration des connaissances des participants. »
Vu les budgets limités, les volontaires sont essentiels à la bonne marche de nombreux programmes et structures de protection/gestion de la biodiversité. De plus, l’écovolontariat est une source de connaissances, d’échanges et d’enrichissement personnel pour le volontaire. C’est une expérience forte et unique en son genre, permettant de côtoyer des personnes de touts âges et de touts horizons.

Considérerez-vous qu’il s’agit d’une forme de tourisme durable ?
Les chantiers que nous organisons en France peuvent être rapprochés de l’idée de vacances utiles et actives et même de « tourisme durable » pour plusieurs raisons. En effet, ces chantiers sont:
– Une façon originale de découvrir le territoire;
– Une action en faveur du patrimoine naturel du territoire;
– Temps réparti entre chantier, randos, repos, sorties nature avec des spécialistes…;
– Un séjour en campement autonome en pleine nature;
– Un séjour à très faible impact environnemental: nourriture de saison, biologique, locale, gestion raisonnées des ressources, limitation de la production de déchets et tri.
De manière générale, les missions d’écovolontariat, même si elles ne sont pas organisées sous forme de chantiers, permettent elles aussi de découvrir de nouveaux lieux et d’agir aux côtés de professionnels et cela dans un souci de préservation de l’environnement.
Au sein de notre association, nous surveillons nos tarifs pour que nos missions d’écovolontariat ne se rapprochent pas de l’écotourisme.

Comment se positionne Volontaires pour la Nature par rapport à la Charte éthique de l’écovolontariat rédigée par le Collectif francophone d’écovolontariat ?
L’association à participé à activement à la consultation lors de la rédaction de cette charte proposant amendements et compléments au projet de charte. De fait, VPN se reconnaît bien dans les engagements de la charte et y adhère pleinement. Les écovolontaires et bénévoles de l’association ont également été sollicités pour donner leurs avis lors de la rédaction.

Rencontre avec Volontaires pour la Nature

Les missions

Dans quels pays intervient Volontaires pour la Nature ? Quelles sont les missions proposées ? Quels liens tissez-vous avec les associations locales avec lesquelles vous travaillez ? Quelles sont les tâches types confiées aux volontaires sur place ?
L’organisation et l’encadrement de chantiers, principalement en Rhône-Alpes, est la griffe Volontaires pour la Nature! Nous mettons en place des actions concrètes en partenariat avec un gestionnaire d’espace naturel, par exemple l’Office National des Forêts, un parc naturel… Voici des exemples de chantiers que nous proposons: actions contre les plantes invasives dans la Drôme et l’Ardèche, réouverture des milieux en faveur des chauve-souris, cartographie des stations d’ambroisie, création de mares dans la Drôme et réhabilitation de sentier de randonnée dans la Drôme, création de nichoirs pour chouettes Tengmalm dans le Vercors…
Par ailleurs, dans le cadre de notre rôle d’interface entre structures d’accueil partenaires et volontaires, nous sélectionnons les structures selon certains critères (caution scientifique, tarifs bas, satisfaction des bénévoles,…) en France et à l’international. Voici des exemples de missions partenaires: soutien au monde pastoral dans les Hautes-Alpes et Alpes de Haute Provence, soutien à une chèvrerie traditionnelle dans la Drôme, protection des iguanes au Honduras, protection des tortues marines en Grèce, soutien à des micro-projets de tourisme communautaire au Costa Rica, éducation à l’environnement et suivi scientifique au Pérou, conservation des chimpanzés en Guinée Conakry…

Vos missions sont-elles adaptées à tous ? Faut-il avoir des compétences ou qualifications particulières pour participer à vos missions ? Non, pourquoi ?
Nos missions permettent à toute personne âgée d’au moins 18 ans et sans compétences particulières de passer à l’action et donner un coup de pouce à la biodiversité. Il faut surtout de la motivation, un esprit d’ouverture, être en bonne forme physique, du temps et l’envie de s’engager pour la nature. Les missions à l’international peuvent impliquer certaines exigences (niveau de langues, expérience à l’étranger…) mais nous souhaitons qu’elles soient le plus limitées possible.

Quel est le profil de vos volontaires ?
En 2014, Nos volontaires étaient majoritairement des femmes (65%) et avaient pour la plupart entre 18 et 35 ans (80%). Les volontaires sont aussi bien des étudiants, que des salariés, des personnes en recherche d’emploi ou des retraités. Nous avons quelques profils « types » comme les étudiants dans la protection de l’environnement ou les citadins qui souhaitent se rapprocher de la nature. Pratiqué entre amis, en famille ou en individuel, l’écovolontariat se veut un moment convivial et chaleureux.

Combien coûtent vos missions en moyenne ? Qu’est-ce qui est compris dans les tarifs ? Comment est reversé cet argent dans l’association ?
Nous souhaitons proposer des missions au tarif le plus bas possible. Pour les chantiers d’une semaine que nous encadrons, leur tarif est de 60€ + adhésion. Ces sommes sont reversées à l’association mais ne suffisent pas à couvrir les frais réels. C’est grâce aux subventions que nous pouvons couvrir les frais.
Dans le cas des missions pour lesquelles nous assurons l’interface, nous n’avons aucun pouvoir sur leurs tarifs mais nous choisissons des missions qui proposent des tarifs bas; cela fait partie de nos critères de sélection. Les sommes versées vont intégralement à la structure partenaire.

Comment évaluez-vous les résultats obtenus sur place ?
Dans le cas des chantiers que nous organisons, le partenaire technique effectue un bilan à la fin du chantier. Généralement, comme ils sont plusieurs et que nous leur préparons de bons repas, les volontaires sont motivés et efficaces!
Dans les cas des missions pour lesquelles nous assurons l’interface, c’est le partenaire qui se charge de l’évaluation des résultats. Les bénévoles, eux, nous fournissent un bilan indiquant, entre autres, leur satisfaction, s’ils se sont sentis utiles au cours de cette mission.

Rencontre avec Volontaires pour la Nature

Vision future

Comment appréhendez-vous l’évolution de l’association ? Quels sont les enjeux ?
Le contexte social et économique n’est pas des plus favorables pour le développement de projets de protection de l’environnement, les subventions se font de plus en plus rares et difficiles à obtenir, de même la baisse des budgets chez nos partenaires techniques (et commanditaires) rend chaque année un peu plus incertaine la mise en place de nouveaux projets, voire la reconduction de partenariats pourtant historiques. Mais l’équipe en place est motivée et déterminée et nous espérons surmonter ces difficultés et continuer à proposer un programme de qualité!

Comment pouvons-nous vous soutenir et suivre vos projets ?
Rejoignez-nous! 🙂
En tant qu’adhérent ou membre bienfaiteur: vous soutenez ainsi les activités de l’association et participez à son autofinancement
En tant qu’écovolontaire: en participant à l’une de nos missions en France ou à l’étranger
En tant que bénévole: il y a toujours un coup de main à donner, au sein de nos locaux ou depuis chez vous! (écrire un article, tenir un stand,…)
Retrouvez toutes nos actions sur notre site web www.volontairesnature.org et sur notre page Facebook. Vous pouvez aussi nous donner des « gouttes d’eau » sur le moteur de recherches « Lilo ».
A bientôt!

Merci à Volontaires pour la Nature 🙂

Septembre 2016.

Rencontre avec Volontaires pour la Nature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.